C&W NEGOCIE AVEC SUCCES LA RESTRUCTURATION DU BAIL SIGNE PAR ERICSSON


Cliquez pour agrandir

Le défi

Ericsson est un chef de file global en fourniture d'équipements de télécommunications et de services liés fournis à des opérateurs de réseaux mobiles et filaires partout dans le monde. Ericsson est également l'un des utilisateurs d'espaces "haute technologie" les plus importants de la région du Grand Montréal. Le campus de Montréal abrite les centres de recherche et de développement les plus grands, après ceux situés en Suède. L'équipe de C&W a dû apporter son aide dans l'évaluation du coût de la modernisation du centre d'essais de cette installation et évaluer les avantages potentiels de la délocalisation de ce centre d'essais. Une autre étude menée sur le lieu actuel et sur d'autres sites potentiels visant à mesurer le coût et les économies potentielles liées à la modification de la configuration des espaces de travail pour que ces derniers soient plus ouverts a également été menée.


La solution

Les négociations se sont déroulées dans un marché où les taux d'inoccupation ont atteint leur plus bas niveau depuis 20 ans.
La réticence d'Ericsson à signer un bail longue-durée.
Budget locatif de relocation très élevé.
Seules des installations adaptées (avec signature d'un bail de 15 ans) peuvent satisfaire aux exigences d'Ericsson.
L'empêchement de la vente de la propriété et le processus de vérification diligente ont nécessité la tenue de négociations avec le propriétaire actuel et futur.
Le propriétaire actuel et futur ont tous les deux eu le sentiment qu'Ericsson était intéressé.
Les négociations se sont déroulées au début de la crise économique actuelle.


Les résultats

La restructuration du bail a permis une réduction immédiate et substentielle du coût d'occupation.
Elle a permis la flexibilité nécessaire à la croissance et à la contraction.
Elle a permis d'éviter le risque et l'interruption potentielle liée à un possible déménagement.
Elle a permis d'atteindre les objectifs de réduction globale des coûts, sans s'engager sur un bail à long-terme.
Elle a fourni une structure de bail permettant à Ericsson de se retirer totalement ou partiellement dans un délai de 5 ans.
Le montant de la pénalité liée aux options d'annulation du bail est inférieur à celui du montant forfaitaire incitatif comprenant les concessions locatives dans le cadre de la restructuration du bail.

Contacter

Guy Masse

Executive Vice President

Montreal, QC

T: +1 514 841-3830

Contactez